Réhabilitez vos sites dégradés !

Vous disposez des terrains dégradés (friches industrielles, délaissés aéroportuaires, routiers ou ferroviaires, anciennes carrières, anciennes décharges, anciens sites pollués…) ?

Les énergies renouvelables vous offrent la possibilité de valoriser votre patrimoine et de contribuer aux objectifs de transition énergétique. Véritable outil de restauration environnementale et écologique, le solaire photovoltaïque permet de transformer vos sites en source de production électrique et de leur donner une deuxième vie.
Alors installées, ces centrales solaires deviennent une source de revenus grâce au loyer versé en contrepartie de l’occupation des sols.
Opter pour l’énergie photovoltaïque vous place dans un schéma vertueux alliant enjeux environnementaux et économiques.

INSTALLEZ UNE CENTRALE AU SOL

Précurseur sur ce segment, avec notamment la mise en construction de la 1ère centrale sur trackers de grande puissance en France dès 2012 et la réalisation de la plus grande centrale solaire à concentration en 2015, URBASOLAR a réalisé de nombreuses installations ayant vocation à être autant des vitrines technologiques que de permettre l’avènement de projets s’affranchissant de tarifs règlementés.
Œuvrant sur des sites dégradés (pollués, BASOL, orphelins, anciennes carrières, stockage de déchets, terrils, zones aéroportuaires…), le groupe intervient sur l’ensemble des phases projet allant du développement au financement, en passant par la construction, les audits qualité, les différents tests et jusqu’à la mise en service.
Véritable partenaire des collectivités territoriales et des propriétaires fonciers, URBASOLAR vous accompagne dans la mise en œuvre de vos projets (réunions d’information au public, visite de sites…) et porte une attention particulière à leur intégration environnementale ainsi qu’à leur insertion. Notre expertise développée au fil des années, nous permet aujourd’hui d’être un des principaux lauréats des appels d’offres de la CRE, avec un taux de réussite de plus de 90%.

DÉVELOPPEMENT & CONSTRUCTION

Le développement de projet est une étape clé de la réalisation de votre centrale.
Cette phase nécessite de nombreuses compétences (commerciales, urbanistiques, juridiques, ingénierie…) ainsi qu’une collaboration étroite entre toutes les parties prenantes (bailleurs, conseils, services instructeurs…) afin d’assurer la mise en œuvre d’un générateur photovoltaïque.
Nos équipes spécialisées et hautement qualifiées conduisent toutes les études et démarches permettant l’avènement de votre projet.
Le groupe URBASOLAR assure la construction de l’ensemble des projets qu’il développe.
En tant que Constructeur Contractant Général certifié ISO 9001, ISO 14001, et AQPV, nous gérons la réalisation de l’ensemble des missions nécessaires à la bonne réalisation de la centrale photovoltaïque, depuis les études de conception jusqu’à la réception et la mise en œuvre des garanties constructeur. Disposant d’un Plan d’Assurance Qualité Construction qui détaille les objectifs et processus de qualité à respecter en matière de construction d’une centrale photovoltaïque, de mise en service jusqu’à la réception, nous nous engageons à délivrer des ouvrages répondant aux plus hautes exigences de qualité, selon des normes reconnues internationalement.
Une équipe projet pluridisciplinaire est dédiée à chaque réalisation.

QUALITÉ, SÉCURITÉ, ENVIRONNEMENT

Promoteur des questions de qualité techniques et environnementales, certifié ISO 9001 et 14001, URBASOLAR est le 1er groupe français à avoir obtenu la certification AQPV (Alliance Qualité Photovoltaïque).
Le groupe dispose d’un Plan d’Assurance Qualité Construction qui détaille les objectifs et processus à respecter en matière de construction d’une centrale photovoltaïque, de mise en service et de réception des ouvrages.
Son engagement environnemental s’exprime quant à lui au travers de la mise en place d’un Système de Management Environnemental (SME) et de son action dans PV Cycle France, dont il est un des membres fondateurs.

cliquer sur les logos pour télécharger nos certificats

SUCCESS STORIES

« RÉHABILITATION D’UN SITE POLLUÉ. »

Entretien avec Alain Legal, Maire de Faux depuis 2008, commune de 610 habitant(e)s, Communauté de Communes Portes Sud Périgord, Dordogne (24).
Après avoir visité en 2012 une centrale solaire dans le Gers, les élu(e)s de Faux ont pris la décision d’implanter une centrale photovoltaïque sur un site en déshérence, ayant accueilli un circuit automobile et une activité de ball trap. « Fils d’agriculteur, agriculteur et banquier en retraite, je suis conscient de l’évolution actuelle de l’humanité et si chacun à son petit niveau, comme nous, fait quelque chose pour inverser la tendance, nous aurons très modestement fait notre devoir pour ne pas laisser une poubelle à nos enfants et petits-enfants. Je crois que l’on n’en n’est plus à la notion d’écolo et pas écolo, l’enjeu est global et tout le monde s’accorde à le dire. Quand on voit les problèmes de ressources en eau qui vont nous arriver avec le changement climatique, ça fait sérieusement réfléchir. En amont de la création de cette centrale photovoltaïque, nous avions déjà une réflexion suivie d’actions sur nos consommations énergétiques avec par exemple, l’extinction d’une partie de l’éclairage public la nuit. Nous allons passer tout en éclairage LED. Le fait que ce soit un site à l’abandon et dégradé, a contribué très largement à la pleine acceptation du projet par l’ensemble de la population. Nous n’avons que des retours positifs. Nous avons livré un terrain dépollué à Urbasolar qui a pris le relais avec les terrassements, les défrichements et bien entendu, la construction de la centrale photovoltaïque. Honnêtement avec Urbasolar, ça s’est très bien passé. Urbasolar, du début jusqu’à la fin, à tous les stades des échanges, c’est un professionnalisme de qualité. Ils sont très carrés dans leur démarche, c’est sérieux et convivial. Ce n’est pas pour rien s’ils sont parmi les principaux acteurs du photovoltaïque et leader dans leur domaine. Il faut poursuivre le développement des énergies renouvelables et il y a suffisamment de progrès techniques pour résoudre les problèmes d’intermittence de production. »

« UNE CONDUITE DE PROJET EXEMPLAIRE. »

Entretien avec Pascal Legendre, Président de la communauté de communes du Mézinais en Lot et Garonne.
A l’origine du projet, la collectivité achète une ancienne friche industrielle pour réaliser un projet économique et c’est le photovoltaïque qui apparaît comme une opportunité à saisir. Le terrain de 20 hectares qui accueille la centrale au sol depuis Avril 2016 est partagé entre deux propriétaires, un particulier et la collectivité territoriale. « Nous avons trouvé de bons accords avec Urbasolar, par exemple sur les aspects esthétiques pour préserver le paysage qui est chez nous essentiellement forestier et sur des travaux de désamiantage de constructions anciennes. Il faut aussi savoir que nous avons eu quelques opposants au projet parmi les chasseurs, qui craignaient pour l’équilibre des passages de palombes. Les études environnementales ont chassé les inquiétudes et aujourd’hui cette centrale solaire est bien acceptée ». L’élu précise que ces engagements pour le développement durable sont dans l’air du temps mais qu’il ne faut pas oublier que la redevance et les loyers qui reviennent à la communauté de communes sont des atouts essentiels. « Ce projet a aussi permis de faire germer des intentions dans notre région. Le photovoltaïque, on peut encore en faire, ce n’est pas un effet de mode. Et puis nous avons la volonté de faire participer pleinement les écoles, les collèges, en utilisant cette centrale photovoltaïque comme support pédagogique. Nous préparons ainsi l’avenir des nouvelles générations ». Pascal Legendre insiste sur le fait que ces projets doivent être acceptés par les populations. « Il faut bien sûr une volonté politique sur une vision de l’aménagement du territoire dans le cadre de la transition énergétique. Moi je suis pour un mix de toutes les énergies ; solaire, éolienne, hydraulique, biomasse et nucléaire aussi, même si ’’on’’ peut légitimement être inquiet parce que ça peut être dangereux. Il faut faire plus de renouvelables encore, mais c’est impossible de faire sans le nucléaire ou alors il faut considérablement changer nos modes de vie, ce que nous ne sommes pas prêts à faire ». Le président de la communauté de communes se décrit comme optimiste pour l’avenir et conseille aux élu(e)s d’étudier tout projet d’énergie renouvelable en particulier solaire.