SOS

Une conduite de projet exemplaire.

Une conduite de projet exemplaire. 1100 620 Caro Guérineau

Entretien avec Pascal Legendre, Président de la communauté de communes du Mézinais en Lot et Garonne.

A l’origine du projet, la collectivité achète une ancienne friche industrielle pour réaliser un projet économique et c’est le photovoltaïque qui apparaît comme une opportunité à saisir. Le terrain de 20 hectares qui accueille la centrale au sol depuis Avril 2016 est partagé entre deux propriétaires, un particulier et la collectivité territoriale. « Nous avons trouvé de bons accords avec Urbasolar, par exemple sur les aspects esthétiques pour préserver le paysage qui est chez nous essentiellement forestier et sur des travaux de désamiantage de constructions anciennes. Il faut aussi savoir que nous avons eu quelques opposants au projet parmi les chasseurs, qui craignaient pour l’équilibre des passages de palombes. Les études environnementales ont chassé les inquiétudes et aujourd’hui cette centrale solaire est bien acceptée ». L’élu précise que ces engagements pour le développement durable sont dans l’air du temps mais qu’il ne faut pas oublier que la redevance et les loyers qui reviennent à la communauté de communes sont des atouts essentiels. « Ce projet a aussi permis de faire germer des intentions dans notre région. Le photovoltaïque, on peut encore en faire, ce n’est pas un effet de mode. Et puis nous avons la volonté de faire participer pleinement les écoles, les collèges, en utilisant cette centrale photovoltaïque comme support pédagogique. Nous préparons ainsi l’avenir des nouvelles générations ». Pascal Legendre insiste sur le fait que ces projets doivent être acceptés par les populations. « Il faut bien sûr une volonté politique sur une vision de l’aménagement du territoire dans le cadre de la transition énergétique. Moi je suis pour un mix de toutes les énergies ; solaire, éolienne, hydraulique, biomasse et nucléaire aussi, même si ’’on’’ peut légitimement être inquiet parce que ça peut être dangereux. Il faut faire plus de renouvelables encore, mais c’est impossible de faire sans le nucléaire ou alors il faut considérablement changer nos modes de vie, ce que nous ne sommes pas prêts à faire ». Le président de la communauté de communes se décrit comme optimiste pour l’avenir et conseille aux élu(e)s d’étudier tout projet d’énergie renouvelable en particulier solaire.

www.les7communesdumezinais.fr